La liste noire

L'association

Le timeshare

Les textes de loi

Les arnaques type

Eviter une arnaque: DANGER !

Suivi Escroqueries

Que faire ?

 

Ecrivez-nous :

* = nouveau ou mise à jour

TENERIFFE SCIA ClubHotel

(cette rubrique est à compléter. Des procès ont été gagnés en 2015 et 2017, permettant de différer le paiement des charges, la justice ayant annulé des votes d'AG)

Voir en fin de rubrique le dernier scandale découvert à Marazul !

GREVE DES CHARGES, attention lors de menaces de vous mettre devant les tribunaux, payez par tranche de 50 à 100 euros pour vous protéger

 

Pour le temps partagé français, voter NON à toutes les AG de temps partagé:PLUS UN SEUL ENVOI D' UN POUVOIR EN BLANC , ou d'un pouvoir sans le nom d'un mandataire dans ces AG

 

Deux SCIA de droit français se trouvent à Teneriffe.

Les locaux dans lesquels se trouvent ces SCIA sont mélangés à une copropriété dans un ensemble appelé MARAZUL. Les activités du syndic Galomar sont étroitement mêlées à celles du gérant Clubhotel. Les comptes se présentent un peu comme dans le Bois d'Aurouze. Des clefs de répartition permettent en principe de répartir les charges communes, mais on ne les connait pas. De source sûre, elles ne sont pas respectées. Pour tout comprendre de la gestion des deux SCIA, il faudrait avoir les comptes de la copropriété, et savoir comment les SCIA, en la personne du gérant, votent en AG de copropriété, car les SCIA sont copropriétaires ! De cela on ne sait rien.

 

Le gérant Clubhotel avait bien fait les choses cette fois pour les AG des actionnaires, mais, même si un huissier était là pour le vote en 2011, qui a rempli les bulletins de vote qui arrivent en blanc ? Qui connait les directives confuses que Clubhotel a pu envoyer aux actionnaires ?? Quelles promesses ont été faites ? Comment le Conseil de surveillance a maneuvré ? Il ne peut pas y avoir de démocratie dans un système où les gens habitent dans tous les coins de la France, ne comprennent pas les comptes pour une immense majorité, votent par correspondance et où on brasse des milliers de votes. L'huissier n'était pas là à l'arrivée des enveloppes. Celles-ci sont arrivées sur plusieurs jours et ont été ouvertes sur plusieurs jours. Il n'y a pas d'affectio societatis dans le temps partagé (voir la rubrique "audit" dans ce même site).

La seule stratégie qui nous paraisse bonne est LA GREVE DES CHARGES et la faillite des SCIA. Mais pour cela il ne faut pas que les porteurs de parts aient peur. Il faut qu'ils refusent de payer en prenant contact avec nous.

Cela signifie que, s'ils sont mis en demeure par Clubhotel ou M° Nébot, ils puissent répondre ceci:

"-Il existe des clefs de répartition entre le temps partagé et la copropriété dans laquelle le premier est inclus
Quelles sont-elles ?
-Le rapport Hubert nous dit qu'elles ne sont pas respectées. Quels sont les éléments de ce non respect selon lui ?
-Vous devez fournir les comptes de la copropriété, donc les appels aux AG et les PV des AG de la copropriété, pour qu'on puisse nous-mêmes appliquer les clefs de répartition aux comptes de la SCIA et vérifier les dires du rapport Hubert.

Je conteste la mise en demeure tant que les documents ci-dessus ne sont pas fournis."

(Voir proposition de lettre pour cette rubrique dans "Clubhotel Maeva")


Nous ferons appuyer cette demande par notre avocate

On peut ajouter à cela des commentaires et des questions sur le bilan comptable qu'on ajoutera dans les mois qui viennent

Mais également on peut faire remarquer l'ampleur de la somme que s'alloue le gérant comme honoraire au regard de la croissance vertigineuse des débiteurs. Si le Conseil de surveillance accepte cela sans sourciller , c'est qu'il a un intérêt dans l'affaire. Il faut déclarer:" Je suis prêt à payer mes charges, qui représente un tout petit % de ces honoraires, si le conseil de surveillance demande de les réduire des 2/3, dans une situation où la SCIA va à la faillite".

Et comment comprendre l'ampleur des travaux dans une situation où les provisions pour charges impayées progressent toujours plus par rapport aux charges à répartir: quelle est la logique de ceci dont il n'est fait état nulle part ?

Nous constituons cette rubrique "Clubhotel Teneriffe" dans notre site, à ce sujet, pour vous permettre de résister à toutes les mises en demeure.
N'oubliez jamais que la seule issue pour vous est la faillite de la SCIA et non une dite amélioration de la gestion.

ADCSTP

le 7 juillet 2011

 

SCANDALE A MARAZUL !!

On vient de découvrir que le gérant de Clubhotel fait passer des annonces sur internet pour louer les appartements des deux SCIA en faisant passer la résidence, dans laquelle elles sont, pour une résidence hôtelière.... très certainement une partie des conseils de surveillance est dans le coup; où va l'argent ?? La copropriété sert-elle de réceptacle ??

14-4-12